Header image  
Clichés de la dernière édition en date  
line decor
Nous sommes le  
line decor
 
 
 
 

 Pour avoir une photo plus grande : clic droit et afficher l'image.
 

Dès les premières lueurs de l'aube on pressentait que ce serait une édition historique.... résolument humide. Même le jour rechignait à se lever, il fallut patienter un quart d'heure avant de se diriger vers le musée du Granit

 

 

 

Dès le café croissant, équipement maximal en prévision d'heures sans doute difficiles...

 
   

De 8 à 10 h premiers crachins

 

Au 1er ravitaillement ça se complique, la bâche est de rigueur, le crachin se densifie, les tennis sont déjà submergées, cela n'entache en rien le moral des troupes toujpours très motivées .

 
   

Pendant ce temps, la logistique alimentaire s'active, c'est sur eux que réside le succès de cette journée, les marcheurs vont devoir faire le plein d'énergie pour surmmonter les diffcicultés de la journée

 

 

 

Côté chemins, la gadoue et les passages pisicne sont omniprésents,sans pour autant décourager les randonneurs qui conservent contre vents et marées bon pied bon oeil !!!

 
   

 

 

Le lac de la Dathée avait revêtu son habit gris des mauvais jours

 

Ah on aime ça patauger, et on en redenande !

 
   

Au fil des minutes pas d'espoir d'éclairicies, faut faire avec....

 

Si j'avais su, j'serai pas venue, ça va que j'suis pas toute seule, dès ce soir je me remets au tricot....

 
   

Normalement d'ici la vue sur le site de la Dathée est magnifique, seule solution faudra revenir

 

C'est vrai mettre un randonneur dehors sous un tel vent une telle pluie, c'était osé, mais 700c'était vraiment inespéré, encore bravo à tous, mais en fin de matinée on espère encore, on se dit c'est pas possible ça va s'arrêter cet après-midi

 
   

Le midi vapeur d'eau intense à Champ du Boult , ça ruisselle de partout et dehors la puie redouble, les crottés du matin rencontrent les marcheurs de l'après-midi encore tout propres et tout secs, mais pas pour longtemps...

 

Malgré tout sandwichs et café revigorent les troupes

 
   

Lac du Gast : là aussi le gris est de mise mais en pire, on s'accroche et on y croit

 

là on touche le fond et on se dit : on pourra pas vivre pire pour une rando, trempé pour trempé allons au bout !!!

 
   

dernier ravitaill, diplôme et récompense, au final étape assez peu fréquentée, chacun étant assez pressé de rentrer et ... se sécher, mais on s'en souviendra de cette 6 e édition et déjà on se diton serattrapera à la 7e !!!

!!!!! le 4 octobre 2009 !!!!

 

Une partie de l'équipe 2008 des bénévoles lors du bilan